Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 13 mai 2015

Michel Husson, Créer des emplois en baissant les salaires ? Une histoire de chiffres


Michel Husson
Créer des emplois en baissant les salaires ?
Une histoire de chiffres
éditions du Croquant
Detox
2015
 
Présentation de l'éditeur
Depuis plus de vingt ans, les baisses de « charges » (et du Smic) sont présentées comme le remède miracle au chômage, et sont mises en oeuvre sans résultat significatif. Les « chiffres » qui légitiment une telle orientation sont obtenus à partir d’études mobilisant les techniques économétriques les plus sophistiquées permettant de les extraire de la « gangue » des données statistiques : « Ça marche, ça crée des emplois […] On a trouvé ça dans les résultats de l’Insee » déclarait Jean-Paul Raffarin en 2002.
Mais ces études sont fragiles et constituent un véritable bric-à-brac méthodologique ­qu’aucune enquête de terrain n’est venue illustrer. Elles sont pourtant à l’origine d’une chaîne de production qui va des modèles théoriques aux recommandations, en passant par les stratégies d’estimation économétrique. 
Ce petit livre se propose d’expertiser ces travaux et de montrer que leur processus de production n’est pas neutre, mais qu’il est marqué par les présupposés théoriques des économistes et par leur insertion dans le champ institutionnel.
Il faut donc en passer par cette discussion technique pour « déblayer le terrain » et réfléchir sur les voies de sortie du chômage de masse.
Michel Husson est un économiste critique (et atterré), chercheur associé à l’IRES (Institut de recherches économiques et sociales). Ses travaux portent notamment sur l’emploi et l’économie de la zone euro. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont Le capitalisme en 10 leçons, La Découverte, 2012

Aucun commentaire: