Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 3 février 2018

Résumé, Extrait, Rencontre, Comptes rendus: autour de l'ouvrage de Pierre Bourdieu, Anthropologie économique, Cours au Collège de France, 1992-1993


Résumé, Extrait, Rencontre, Comptes rendus: autour de l'ouvrage de Pierre Bourdieu, Anthropologie économique, Cours au Collège de France, 1992-1993 



(Cette liste sera mise à jour au fur et à mesure, augmentée le 15.02.2018, Gilbert Quélennec)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Résumé:
Résumé des cours de Pierre BOURDIEU au Collège de France, 1992-1993

Extrait :
Pierre Bourdieu, "Dans le « Rapport du Collège de France sur l'enseignement et l'avenir», il y avait une proposition extrêmement révolutionnaire – qu'évidemment personne n'a vue – qui consistait à dire qu'on pouvait concevoir que les titres scolaires soient à validité limitée dans le temps, qu'ils valent pour cinq ans et soient non renouvelables."

Rencontre: 
vidéo: Patrick Champagne et Julien Duval présentent l’ouvrage de Pierre Bourdieu, Anthropologie Économique. Cours au Collège de France (1992-1993), 13 novembre 2017 à Lille

Comptes rendus:
Document. Lorsque Pierre Bourdieu dialogue avec les économistes, par Arnaud Saint-Martin, L'Humanité, 13.11.2017

Compte rendu de Nathanaël Colin-Jaeger , Lectures, 15 février 2018



Pierre Bourdieu
Anthropologie économique
Cours au Collège de France
1992-1993
Raisons d'Agir/Seuil
Cours &Travaux
2 novembre 2017

Edition établie par Patrick Champagne et Julien Duval
avec la collaboration de Franck Poupeau
et Marie-Christine Rivière
Postface de Robert Boyer

Présentation de l'éditeur
Le cinquième volume des cours de Pierre Bourdieu au Collège de France, dans lequel celui-ci expose les fondements de son anthropologie économique. 
La révolution qui conduit de l’économie du don caractéristique de la plupart des sociétés précapitalistes à l’économie du donnant-donnant des sociétés modernes s’est-elle étendue à tous les domaines de l’existence, comme le supposent tacitement ceux qui prétendent appliquer à toutes les pratiques le modèle de l’arbitrage entre coûts et intérêts (à l’éducation ou encore au mariage, par exemple, conçu comme échange économique de services de production et de reproduction) ? Et s’est-elle réalisée complètement au sein même de la sphère la plus strictement fondée sur la tautologie constituante « business is business » ? 
Dégageant les présupposés de l’anthropologie imaginaire propre à la théorie économique dans sa définition dominante, Pierre Bourdieu pose ici l’exigence d’une autre théorie, qui rompt avec l’idée de choix individuels libres de toute contrainte et substitue à la notion de marché pur et parfait celle de champ économique structuré par des rapports de force et des luttes symboliques.





Aucun commentaire: