"Une des difficultés de la lutte politique aujourd'hui, c'est que les dominants, technocrates ou épistémocrates de droite ou de gauche, ont partie liée avec la raison et l'universel: on se dirige vers des univers dans lesquels il faudra de plus en plus de justifications techniques, rationnelles, pour dominer et dans lesquels les dominés, eux aussi ,pourront et devront de plus en plus se servir de la raison pour se défendre contre la domination, puisque les dominants devront de plus en plus invoquer la raison, et la science, pour exercer leur domination. Ce qui fait que les progrès de la raison iront sans doute de pair avec le développement de formes hautement rationalisées de domination (comme on voit, dès aujourd'hui, avec l'usage qui est fait d'une technique comme le sondage), et que la sociologie, seule en mesure de porter au jour ces mécanismes, devra plus que jamais choisir entre le parti de mettre ses instruments rationnels de connaissance au service d’une domination toujours plus rationnelle ou d’analyser rationnellement la domination et tout spécialement la contribution que la connaissance peut apporter à la domination."
Pierre Bourdieu, in Intérêt et désintéressement, cours du Collège de France à la Faculté d'Anthropologie et de Sociologie de l'Université Lumière Lyon 2, les 1er et 8 décembre 1988 in Cahiers de Recherche n° 7, nouvelle publication 1er trimestre 1993, aussi Un acte désintéressé est-il possible ? in Raisons pratiques. Sur la théorie de l'action, Seuil, 1994, Points 1996, p. 167


mardi 27 mars 2012

Colloque Pierre Bourdieu : l’insoumission en héritage, Vendredi 4 mai 2012


Colloque
Pierre Bourdieu : l’insoumission en héritage
Vendredi 4 mai de 14h à 22h

Il y a dix ans, Pierre Bourdieu disparaissait. Aujourd’hui, son œuvre est plus que jamais d’actualité : ses analyses sur le système scolaire, la culture et le journalisme, le champ politique, la démarche critique, ou encore le néolibéralisme, fournissent des outils indispensables à toutes celles et tous ceux qui entendent lutter contre la logique de la reproduction sociale et de l’exclusion, et créer des espaces de liberté et de résistance. Cette journée de réflexion voudrait échapper au rituel de la célébration et du commentaire académique. Il s’agira de penser l’héritage vivant de Pierre Bourdieu, de montrer comment ses préoccupations continuent de hanter le débat théorique et politique et de nourrir le travail intellectuel, artistique et littéraire. 
Faire vivre Bourdieu, ce n’est pas seulement faire vivre une doctrine. C’est avant tout réactiver une attitude : celle de la lutte contre toutes les formes de domination.

14h00 Introduction par Edouard Bellegueule

14h10-16h30 "Indisciplines" animé par Sylvain Bourmeau avec Geoffroy de Lagasnerie, Arlette Farge et Frédéric Lordon

17h-19h00 "Luttes de classes" animé par Edouard Bellegueule avec Didier Bezace, Michel Pinçon, Monique Pinçon-Charlot, Frédéric Lebaron

20h-22h "Ré-agir" animée par Jean-Marie Durand avec Roger Chartier, Didier Eribon, Elisabeth Roudinesco

Colloque organisé par l'Odéon - Théâtre de l'Europe avec Edouard Bellegueule.
en partenariat avec Libération et le Seuil

> Théâtre de l’Odéon – Salon Roger Blin / Entrée libre sur réservation present.compose@theatre-odeon.fr

Aucun commentaire: