Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 30 septembre 2009

Wittgenstein politique, Cités 38


Cités 38 "Retour à la cité réelle et ouverture vers la cité possible"

Éditorial : Yves Charles Zarka "La place du politique"

I. Dossier : Wittgenstein politique

Sandra Laugier et Marie-Anne Lescourret, Présentation

Brian McGuinness, "« Peu importe qui gagne, après ce sera terrible »"

Christiane Chauviré, "Engagement et politique chez Wittgenstein"

Mélika Ouelbani, "Engagement, règles et liberté"

Gérard Mauger, "Sens pratique et conditions sociales de possibilité de la pensée « pensante »"

Marie-Anne Lescourret, "Compréhension et communauté"

Piergiorgio Donatelli, "Manières d’être humain"

Andrew Norris, ""La chaîne des raisons a une fin". Wittgenstein et Oakeshott sur le rationalisme et la pratique"

Sandra Laugier, "Wittgenstein : politique du scepticisme"

II. Grand article

Jacques Bouveresse, "Santé et maladie dans la philosophie et dans la vie"

III. Inédit de Wittgenstein :

Correspondance de Ludwig Wittgenstein dans les années 1930

Présentation par Brian McGuiness et Joachim Schulte

IV. Étude critique

Israel Bartal, L’invention d’une invention. Lecture du livre de Shlomo Zand, Comment le peuple juif fut inventé. De la Bible au sionisme

Aucun commentaire: