Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 3 janvier 2010

À propos du DES de Bourdieu, les Animadversiones de Leibniz


À propos du DES de Bourdieu, les Animadversiones de Leibniz

"C'est une traduction préfacée, annotée et commentée des Animadversiones de Leibniz; j'avais fait ça avec Gouhier, qui m'avait dit de le publier, mais j'ai traîné et ça ne s'est pas fait." Pierre Bourdieu et Yvette Delsaut, entretien Sur l'esprit de la recherche , in: Bibliographie des travaux de Pierre Bourdieu, Yvette Delsaut & Marie-Christine Rivière, Le Temps de Cerises, pp. 191-192,

"Initialement, il se destinait à une carrière de professeur de philosophie, ce qui s'est traduit notamment par la rédaction, pour son DES, d'une traduction commentée des Animadversiones de Leibniz et l'inscription, en 1956, d'un projet de thèse de doctorat d'État sous la direction de Canguilhem." in Hommage à Pierre Bourdieu
par Jacques Bouveresse, professeur au Collège de France

consultez la traduction par Schrecker des Animadversiones in partem generalem Principiorum cartesianorum, in Gottfried Wilhelm Leibniz
Opuscules philosophiques choisis
Texte latin, traduction en vis-à-vis, introduction et notes par Paul Schrecker. Vrin, 2001.

Aucun commentaire: