Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 24 juillet 2010

Nouvelles normes financières. S'organiser face à la crise


Nouvelles normes financières
S'organiser face à la crise

Sous la direction de Christian Walter
Springer
2010






Présentation de l'éditeur
La crise financière de 2008 a placé l’ensemble des règles comptables et prudentielles de la finance sur le banc des accusés. Or ces normes qui règlent la vie du monde financier ont subi une profonde refonte depuis les années 1990.

Devant l’ampleur des dysfonctionnements révélés par la crise, ce livre propose de refonder de nouvelles normes financières à partir du diagnostic suivant : la manière d’appréhender l’incertitude financière a été jusqu’à présent caractérisée par le simplisme des hypothèses sur la structure des aléas, en particulier par le recours commode mais fallacieux à la représentation brownienne du risque. La proposition de cet ouvrage consiste à assumer la réalité de l’incertitude dans les pratiques professionnelles pour reconstruire des règles comptables et prudentielles qui intègrent une vision plus réaliste des aléas financiers.

À partir d’une approche pluridisciplinaire (philosophie, sciences politiques, sociologie, mathématiques, économie, histoire de la pensée économique), les auteurs montrent l’importance des formes de représentations probabilistes de l’incertitude dans les constructions sociales des normes financières. Ces éléments d’analyse conduisent les auteurs à proposer une série de recommandations qui visent à éclairer les débats et les réformes en cours.

Rassemblant les travaux présentés lors de la journée Refonder les normes de la finance, organisée en novembre 2009 par le Groupe d'assurances SMABTP, cet ouvrage s’adresse certes, aux spécialistes, mais aussi à tous ceux qui s’interrogent sur les critères qui permettraient de construire un nouveau cadre conceptuel pour créer des normes susceptibles d’organiser des activités financières sûres et bénéfiques pour l’ensemble de l’économie.

Avant-propos (Christian Walter et Éric Brian) et sommaire

Article d'Éric Brian, "Aléas, normes sociales et limites de la performativité"

Aucun commentaire: