Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 21 avril 2011

Frédéric Lebaron, Les indicateurs sociaux au XXIe siècle

Frédéric Lebaron
Les indicateurs sociaux au XXIe siècle
Dunod
2011

présentation de l'éditeur
Cet ouvrage pédagogique fait le point de manière claire et informée sur les indicateurs sociaux, ou "nouveaux indicateurs de richesse", qui permettent de quantifier les réalités sociales, dans une démarche pluridisciplinaire.
Sommaire Introduction. Définitions et problèmes posés par les indicateurs économiques et sociaux. Histoire d'un "mouvement intellectuel" et de sa critique. Les méthodes de construction d'un indicateur social. Les indicateurs globaux (développement, bien-être...). Les indicateurs d'inégalité, de pauvreté et d'insécurité économique. Les jeux d'échelle : la mise en indicateurs, de l'unité domestique à la planète. Indicateurs sociaux et politiques publiques. Conclusion. Bibliographie.

Frédéric Lebaron - Professeur de sociologie à l'université de Picardie - Jules Verne (Amiens).

Aucun commentaire: