Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 8 décembre 2011

Savoir/Agir n°18, Dossier : L’Europe à vau-l’eau ?

JPEG - 39.8 ko



Sommaire Éditorial, par Frédéric Lebaron

Dossier : L’Europe à vau-l’eau ?

Présentation par Frédéric Lebaron et Louis Weber
Les Six directives, un pas dangereux vers un carcan fédéraliste, par Catherine Mathieu et Henri Sterdyniak
Un policy mix insoutenable, par Frédéric Lebaron
Eurolibéralisme : par où la sortie ?, par Michel Husson
L’Europe de l’est à l’épreuve de l’intégration européenne : du miroir aux alouettes à l’exigence de réaliser les promesses ?, par Catherine Samary
Le mouvement 15-M en Espagne, par Armando Fernandez Steinke
Démocratie, protestation et contestation de la place Syntagma, par Giorgos Tsiridis et Dimitri Papanikolopoulos

Grand entretien

Histoire d’un engagement, avec Robert Guédiguian

Paroles

Entre professionnalisme et esprit militant : l’exemple d’un contrôleur du travail, par Lucille Mourgues

Chronique de la gauche de gauche

L’indignation gagne le monde, par Louis Weber

Actualités

Le G7, le G8, le G20 et après ?, par Nils Andersson

Alterindicateurs

À propos des indicateurs de pauvreté, par Florence Jany-Catrice

Idées

Foucault, Deleuze, Althusser & Marx, par Isabelle Garo

Culture

Quarante-huit heures, par Mustapha Belhocine


Aucun commentaire: