Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mardi 18 août 2015

Le « collège invisible » de Pierre Bourdieu (un collège de philosophes)



"J'allais vers ce qu'il y avait de plus hard dans la philosophie, je lisais beaucoup plus Bachelard, Vuillemin qui a été très important pour moi, que Heidegger (que je lisais aussi), et je cherchais à tout prix quelque chose d'autre que la philosophie molle qui s'enseignait en Sorbonne et se discutait dans les milieux intellectuels. Mes premiers textes en sociologie, je les ai envoyés à Vuillemin qui les relisait, les annotait. Mon « collège invisible » est resté un collège de philosophes jusqu'à une date tardive et peut-être aujourd'hui encore. Les gens dont l'opinion compte le plus pour moi sont des philosophes, mais des philosophes qui auraient pu être des sociologues, et il y en a très peu." in Pierre Bourdieu, « Secouez un peu vos structures ! »,  19 juillet 2001, in Le symbolique et le social. La réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu, Actes du colloque de Cerisy-La-Salle, sous la direction de Jacques Dubois, Pascal Durand et Yves Winkin, Liège, Editions de l’Université de Liège, 2005, p.335

"Bien que Georges Canguilhem, et d'autres philosophes, comme Jules Vuillemin, ou, dans ma génération, Jean-Claude Pariente, Henri Joly et Louis Marin, n'aient pas cessé d'en faire partie, au moins pendant la longue transition entre la philosophie et les sciences sociales (je leur donnais à lire ce que j'écrivais, avant publication, et je leur parlais de mes recherches), la vie scientifique était ailleurs." in Pierre Bourdieu, Esquisse pour une auto-analyse, éd Raisons d'agir, Cours & Travaux, 2004, p.45-46



Le « collège invisible » de Pierre Bourdieu 
(un collège de philosophes)



  
(Cette liste de publications sera mise à jour au fur et à mesure, version augmentée pour Canguilhem et Vuillemin le 08.01.2018, Gilbert Quélennec)
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Pierre Bourdieu, à propos de Georges Canguilhem

Pierre Bourdieu, à propos de Jules Vuillemin

Pierre Bourdieu, à propos de Henri Joly, Jean-Claude Pariente et Louis Marin



---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

voir également:

Publications de Pierre Bourdieu: Sur la Philosophie et la théorie (projet de Thèse, contributions théoriques dans des incises ou des notes, contribution à la philosophie analytique, sociologie, champ, à propos des philosophes, livres)






Aucun commentaire: