Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



jeudi 14 avril 2016

vidéo: Circulations des sciences sociales entre la France et l'Allemagne : quels héritages et quelles dynamiques aujourd'hui ?



Circulations des sciences sociales entre la France et l'Allemagne : quels héritages et quelles dynamiques aujourd'hui ?

Gisèle Sapiro, sociologue, EHESS
Michel Espagne, germaniste et historien de la culture, ENS
Jakob Vogel, historien, IEP Paris
Rainer Maria Kiesow, juriste, EHESS
Bénédicte Savoy, historienne de l'art, Technische Universität Berlin

Animé par Franziska Humphreys, responsable du programme franco-allemand de la FMSH
15.03.2016
 Le cycle "Éditer les sciences sociales aujourd'hui", inauguré en 2009, propose une réflexion collective sur les conditions, les buts et les problèmes de l’édition en sciences humaines.

Copyright : © EHESS / 2016
(source: Canal-U)

Aucun commentaire: