Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 5 décembre 2011

video: "D’un retournement l’autre",suivi d’un débat avec Frédéric Lordon et Laurent Cordonnier

pièce de théâtre de Frédéric Lordon
"D’un retournement l’autre, La crise du capitalisme financier mise en scène sous forme d’une pièce en alexandrins" suivi d’un débat avec l’auteur et Laurent Cordonnier 
Citéphilo 2011(15ème édition des semaines européennes de la philosophie)
12 novembre 2011
première partie, la pièce en alexandrins écrite par Frédéric Lordon «D'un retournement l'autre»
http://www.citephilo.org/assets/videos/D_un_retournement_l_autre_piece.flv
deuxième partie, un débat avec le public, face à Frédéric Lordon et Laurent Cordonnier
http://www.citephilo.org/assets/videos/D_un_retournement_l_autre_debat_1.flv


  • Frédéric Lordon
    Économiste, directeur de recherches au CNRS, chercheur au Centre de Sociologie Européenne
  • Laurent Cordonnier
    Économiste, maître de conférences à l’université Lille 1, enseigne à Science Po Lille, collabore régulièrement au Monde Diplomatique

Aucun commentaire: