Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



lundi 20 mai 2013

Journée d’études: Pierre Bourdieu et la sociologie, Université Paris Ouest, 8 juin 2013


                                                   
Pierre Bourdieu et la sociologie

             Journée d’études Sophiapol (Université Paris Ouest Nanterre)
  
Organisée par Philippe Combessie, Stéphane Dufoix, Christian Laval et Christian Lazzeri


Samedi 8 juin 2013
Université Paris Ouest
Bâtiment B, salle des conférences 
L’entrée est ouverte à tous et à toutes 


9h30 – 12h30

Président de séance : Christian Laval

Monique de Saint Martin (EHESS, IRIS) : Pierre Bourdieu et la sociologie de l’éducation et de la culture
Luc Boltanski (EHESS, GSPM) : La sociologie critique et les classes sociales
François Héran (INED), La doctrine et le terrain : remarques critiques sur les pratiques de recherche de Bourdieu

14h – 16h

Président de séance : Philippe Combessie

Frédéric Lebaron (Université d’Amiens, CURAPP) : Les dynamiques des champs du pouvoir
Alain Quemin (Université Paris 8, Institut d’études européennes) : Pierre Bourdieu et la sociologie de l’art et de la culture : apport théorique et rôle institutionnel

16h30 – 18h

Table ronde “Jeunes chercheurs” animée par Stéphane Dufoix

Karim Fertikh (post-doctorant, EHESS, Centre Georg Simmel)
Mathieu Hauchecorne (post-doctorant, UVSQ, laboratoire Printemps)
Anne Jourdain (docteure en sociologie, Université d’Amiens, CURAPP)
Sidonie Naulin (docteure en sociologie, Université Paris-Sorbonne, GEMASS)
Arnaud Saint-Martin (chargé de recherche au CNRS, UVSQ, laboratoire Printemps)







(source: Sophiapol)

Aucun commentaire: