Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



mercredi 30 juillet 2014

écouter: Journées d'étude "Construire l'État à l'échelle locale" , février 2014

Journées d'étude "Construire l'État à l'échelle locale"

Organisateurs: Jérôme Bourdieu (INRA-PSE et EHESS) – Agnès Gramain (CES – UP1) – Florence Weber (CMH-ENS), 7 et 8 février 2014, Paris, ENS et MSE


audio:

Alexis Spire,   Les déclinaisons locales du pouvoir discrétionnaire de l'administration fiscale
 
Sonia Paty,    Autonomie des communes et contraintes implicites de l'Etat central dans la fixation des impôts locaux

Hélène Steinmetz, Arnaud Pierrel,   De la barre HLM à la maison individuelle

Frédéric Pierru,   L'état sanitaire en fusions

Jules Simha, Christine Erhel, Mathilde Guergoat-Larivière, Coordonner les politiques d'emploi et de formation en France: des enjeux de territoire

Benjamin Jung,   Le placement public au début du XXe siècle 






(source: Savoirs ENS)

Aucun commentaire: