Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 16 mai 2015

Karl Kraus, Pro domo et mundo. Aphorismes et réflexions II

Karl Kraus 
Pro domo et mundo
Aphorismes et réflexions II
Traduction et préface de Pierre Deshusses
Rivages
2015

Présentation de l'éditeur
Après Dires et contre-dires, premier volume des aphorismes de Kraus (1874-1936) publié en 1909, ce deuxième volume publié en 1912 prolonge la veine polémiste de cet auteur viennois dont les attaques contre l’hypocrisie de la presse, le pharisaïsme des intellectuels, la soumission et le conformisme sont toujours d’actualité. Ses aphorismes allant de trois lignes à trois pages ont de quoi déconcerter, mais ce refus de s’en tenir, jusque dans la forme, à des modèles ressortit bien à la liberté totale de Kraus qui aborde tour à tour les relations avec les femmes, la vie des érudits et des imbéciles, la grandeur et la misère des journalistes. Parfois outrancier et injuste, il revendique ce droit à la juste provocation qui permet de faire tomber les masques et de dénoncer les vérités prétendument révélées.
 

Aucun commentaire: