Pierre Bourdieu, in Pour un mouvement social européen,
Le Monde Diplomatique, juin 1999 — Pages 1, 16 et 17, aussi in Contre-feux 2, Raisons d'agir, 2001, p. 13-23

"L'histoire sociale enseigne qu'il n'y a pas de politique sociale sans un mouvement social capable de l'imposer ( et que ce n'est pas le marché, comme on tente de le faire croire aujourd'hui, mais le mouvement social qui a « civilisé » l'économie de marché, tout en contribuant grandement à son efficacité ). En conséquence, la question, pour tous ceux qui veulent réellement opposer une Europe sociale à une Europe des banques et de la monnaie, flanquée d'une Europe policière et pénitentiaire ( déjà très avancée ) et d'une Europe militaire ( conséquence probable de l'intervention au Kosovo ), est de savoir comment mobiliser les forces capables de parvenir à cette fin et à quelles instances demander ce travail de mobilisation. "


dimanche 26 septembre 2010

Entretien avec Louis Pinto : autour de la Théorie souveraine + Recensions et notes critiques


Entretien avec Louis Pinto : autour de La Théorie souveraine. Les philosophes français et la sociologie au XXème siècle, Éditions du Cerf, par Nicolas Rousseau, Actu-Philosophia, 19 octobre 2009









Pour une sociologie de la philosophie.
par Delphine Thivet (CMH-IRIS/EHESS)

(Louis Pinto, La théorie souveraine. Les philosophes français et la sociologie au XXe siècle, Paris, Les éditions du Cerf, 2009, 382 p.
Louis Pinto, La vocation et le métier de philosophe. Pour une sociologie de la philosophie dans la France contemporaine, coll. "Liber", Paris, Éditions du Seuil, 2007, 312 p.)
Transeo Review






voir également:



Louis Pinto : Le collectif et l’individuel. Considérations durkheimiennes, Raisons d'Agir, par Nicolas Rousseau, Actu-Philosophia, 22 septembre 2010.





Louis Pinto, sociologue, directeur de recherche au CNRS, travaille sur différents domaines, la presse, les intellectuels, l’enseignement, la philosophie, le « mouvement consommateur ».

Aucun commentaire: