Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



samedi 13 septembre 2014

en ligne: Sciences humaines en traduction. Le livre français aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine, Sous la direction de Gisèle Sapiro

en ligne:
Sciences humaines en traduction
Le livre français aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine

Sous la direction de Gisèle Sapiro
CESSP/Institut Français
2014

Présentation de l'éditeur
L’Institut français propose une étude consacrée à la circulation internationale des ouvrages de sciences humaines et sociales traduits du français.
S’il n’est pas l’unique mode de communication en sciences humaines et sociales, le livre demeure un des principaux vecteurs des échanges intellectuels internationaux ; ce qui pose la question de la traduction et des obstacles qu’elle rencontre.
Sciences humaines en traductionLes livres français aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Argentine, étude menée au Centre européen de sociologie et de science politique (CEESSP), vise à porter au jour les conditions sociales de la circulation internationale des ouvrages de sciences humaines et sociales par voie de traduction. Elle est centrée sur l’importation d’auteurs de trois pays.
Réalisée par une équipe internationale dirigée par Gisèle Sapiro, sociologue, directrice de recherches au CNRS et directrice d’études à l’EHESS, cette étude a été commandée par l’Institut français. Elle s’inscrit dans le cadre de sa mission de soutien de la participation française à la circulation internationale des échanges intellectuels.


Aucun commentaire: