Pierre Bourdieu. Contre-feux, Éditions Raisons d’agir, 1998, p.100

‘‘Contre ce régime politique [le néolibéralisme], la lutte politique est possible. Elle peut se donner pour fin d’abord, comme l'action caritative ou caritativo-militante, d’encourager les victimes de l’exploitation, tous les précaires actuels et potentiels, à travailler en commun contre les effets destructeurs de la précarité (en les aidant à vivre, à « tenir » et à se tenir, à sauver leur dignité, à résister à la déstructuration, à la dégradation de l’image de soi, à l’aliénation), et surtout à se mobiliser, à l’échelle internationale, c’est-à-dire au niveau même où s’exercent les effets de la politique de précarisation, pour combattre cette politique et neutraliser la concurrence qu’elle vise à instaurer entre les travailleurs des différents pays’’.



dimanche 30 août 2015

Actes de la Recherche en Sciences Sociales, N° 209, septembre 2015, Classements sportifs


Actes de la Recherche en Sciences Sociales, N° 209, septembre 2015, Classements sportifs
Seuil, S’abonner

Résumé
Ce numéro entend questionner les différentes logiques à l’œuvre dans les processus d’évaluation des sportifs. Loin d’être un espace qui évaluerait et classerait des performances purement « sportives », l’univers des sports, tout particulièrement celui du sport-spectacle, fait l’objet d’enjeux croissants et multiples. Les articles s’attachent ainsi à montrer les différents ressorts sociaux des logiques économiques, politiques ou encore professionnelles relatives à la production et à la diffusion permanente des évaluations sportives (classements, titres, notes, etc.), en les situant dans les transformations historiques des économies du sport-spectacle du début du XXe siècle à aujourd’hui. En s’appuyant sur des exemples très différenciés (la boxe anglaise, le football et le cyclisme professionnels, la course à pied, etc.), il s’agit d’analyser la concurrence entre les institutions et les agents sociaux de plus en plus nombreux (sportifs, entraîneurs, organisateurs de spectacles, fédérations, sponsors, journalistes, médecins, etc.) qui participent à ces luttes, permettant ainsi d’éclairer des processus d’évaluation également à l’œuvre dans d’autres univers sociaux. Les auteurs du numéro restituent concrètement, à travers des enquêtes de terrain, les conditions sociales et historiques des performances dites « sportives ».
(source: ARSS)

Aucun commentaire: